mulot, chèvre, saints, berger

du 03/08 au 08/08/2021 | Villard de Lans (38 - Isère) | France

Comme l’année dernière, nous souhaitions retrouver les copains sur le camp Berger. Cette année, Félix souhaite se joindre à nous pour dédramatiser le gouffre Berger. Nous convenons donc d’y être début août, juste avant la fin.

Mardi 3 août
Après une visite familiale en Haute-Savoie, nous rejoignons le camp en
fin de journée. Dès l’arrivée sur Grenoble, il pleut sans interruption. Nous retrouvons les copains et Zélina fait l’animation de la tente d’inscription pendant que ses parents montent la tente pendant une accalmie, qui redevient une bonne pluie quelques minutes plus tard. Le soir, je passe des retrouvailles endiablées avec David, Laura et d’autres jusqu’à une heure un peu tardive.

Mercredi 4 août
Il n’est pas prévu que la pluie cesse avant le soir. Nous restons donc
sur le camping. En fin de matinée, nous profitons d’une petite accalmie
pour aller découvrir la tour José Mulot. J’accroche Zélina à mon
baudrier et lui fait faire deux descentes et remontées depuis la plateforme
jusqu’au bas de la tour. Nous  L’après-midi après la sieste, Zélina va
découvrir les tunnels de la structure, qui imitent une mini
grotte avec salles et étroiture, le tout filmé par Grégoire. Le soir, je me couche avec Zélina et laisse Anaïs profiter à son tour.

Jeudi 5 août
Le soleil est enfin là. Dans la matinée, nous allons visiter en famille
la grotte aux chèvres, ancienne cachette de la résistance. Il faut ruser
pour convaincre Zélina de parcourir les 700m de chemin qui sépare notre
tente de l’entrée de la grotte. Sur place, nous découvrons une grande
salle avec plusieurs petits départs. Il n’y en a qu’un qui ressort en rampant, mais les araignées sont plus nombreuses et elles me dissuadent de les déranger :-P.

TPST 45min. Puis retour au camping à pieds.

L’après-midi, Félix veut absolument aller sous terre. Après une discussion sur le nombre de personnes minimum pour une sortie, je finis par lui proposer d’aller aux Saints de Glace qui sont à 1,5Km du camp et qui sont équipés jusqu’à la salle hydrokarst. Connaissant la cavité, je prends la tête, à bon rythme. Nous croisons 1 groupe d’Espagnols éparpillés ainsi qu’un groupe de Français Franciliens que je connais. Puis, après un court cafouillage au même embranchement que la dernière fois et un tour de la salle hyrdokarst, nous remontons à bon rythme et rattrapons les espagnols sur le parking ! S’en suit quelques discussions sur la progression avant l’apéritif.

TPST 2h30

Vendredi 6 août
Anaïs et Zélina profitent du beau temps pour visiter la ferme des Prés
Lauzés, qui a prêté le champ qui sert de camping au rassemblement. Elles
y découvrent les lamas, bisons, chèvres et autres animaux.

Quant à Félix et moi, nous nous renseignons sur les conditions météo et les niveaux d’eau dans le gouffre Berger. Le lac cadou se passe sur une vire et les couffinades sont  très sportives. Nous prévoyons de rentrer pour le dîner, donc de dépasser l’endroit où Félix s’est perdu en 2019, éventuellement d’aller jeter un oeil dans les couffinades, mais pas plus et encore, ça dépendra de l’heure. Sur la marche d’approche, que je fais à mon rythme, je me retourne régulièrement pour montrer à Félix les embranchements et l’attendre un peu. Nous recroisons le même groupe d’Espagnols, toujours éparpillés, un de leur camarade s’est perdu dans la montagne. Pendant la descente, nous croisons plusieurs groupes, dont David, Léa, Laura, Grégoire, Édouard, … Mon objectif est de ne pas perdre de temps pour aller le plus loin possible, donc nous échangeons quelques mots pour confirmer l’état du gouffre et continuons à tracer. Après un petit en-cas à la base des puits où l’eau est déjà bien présente, nous commençons la partie horizontale. Je me retourne retourne régulièrement pour montrer le chemin le plus efficace à Félix, les traces et l’attendre un peu. Avec toute cette eau, je redécouvre cette cavité dont j’avais atteint le fond l’année passé. Je n’avais jamais vu ni la base des puits, ni le lac cadou avec autant d’eau ! Nous refaisons une courte pause au bivouac -500 et discutons de la suite. Vu notre vitesse de progression, j’estime que nous n’atteindrons pas les couffinades. Nous poussons tout de même jusqu’au vagin histoire d’atteindre un lieu phare du gouffre. Après quelques photos, nous remontons, toujours à bon rythme. Enfin, ceux qui sont toujours en forme le font ;-). Idem sur la marche de retour, je marche à mon rythme et me retourne régulièrement pour attendre un peu. Sortis du sentier, nous prenons le temps de discuter du secours bien sûr ! Et nombre de domaine qu’un bon spéléologue maîtrise avec le temps. L’autonomie sur corde n’en est que la première étape, la progression est plus longue à apprendre, tout comme la randonnée, sans parler du matériel, de la topo et des relations avec les autres spéléologues pour monter une équipe qui fonctionne bien. Bref, la patience est plus que nécessaire pour acquérir l’expérience. Nous rentrons effectivement pour le dîner, où je retrouve mes chéries sous la tente cantine.

TPST: 7h

Samedi 7 août
C’est journée détente pour nous, nous allons donc au restaurant. À 13h05,
une mini tornade traverse le village. Même au chaud derrière les baies vitrées, c’est impressionnant. De retour au camp, la mini tornade a vrillé et retourné le barnum, ainsi que quelques tentes, dont une qui prive ses habitants de duvet et de vêtements secs. La solidarité règlera ce souci en 2 temps, 3 mouvements. Pas de casse pour nous, les étagères se sont juste renversées dans la tente. La pluie prévue à 17h est tombée
dès 13h. Le stress monte sur le camping car la liste des spéléos
descendus au Berger a disparue dans la tornade. Elle est finalement
retrouvée et de nombreux spéléos sont encore sous terre. Quelques uns
prendront la crue dans les puits, les derniers ressortiront à 22h,
rincés, dans tous les sens du terme, mais sans problème majeur.

Nous reprenons la route de la maison dimanche 8 août.

TPST: 10h15

Participants à l'activité

Anaïs KAnaïs K.

Galerie photo

tunnelsplateformeau solla tour josé mulotl'entrée de la grotte aux chèvresFélix aux colonnes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *