Prospection au dessus de Mont Saint Martin (Chartreuse)

le 23/10/2021 | Mont-Saint-Martin (38 - Isère) | France

Samedi 23 octobre

Il y a quelques temps, suite à la publication de nos explorations à la résurgence de la Lutinière (Fontanil-Cornillon) en Chartreuse, Baudoin Lismonde (Un grand merci !) nous a fait passé l’information comme quoi au dessus de la grotte de la Lutinière, sur la crête entre Mont-Saint-Martin et les Banettes, il y aurait une crevasse à courant d’air (coordonnées : 45°17’02.82″ / 05°40’46.78″). C’est Gérard Creton, l’ancien président du CAF GO, qui a trouvé la zone et fournit les informations à Baudoin. Comme il fait beau, je vais y faire un tour.

Au final, je trouve le site assez facilement. Le site est assez étonnant. Il y a toute une zone fracassée, avec de nombreuses dolines dans le pendage qui est raide à cet endroit. Dès que nous nous éloignons du fait de la crête, vers l’ouest, ce sont des pentes très raides ou des falaises, et vers l’est, ce sont des éboulis. Un peu plus au nord, il y a cette fameuse fracture. J’ai pu la suivre sur près de 200/300 m elle recoupe tout le versant est. Elle fait 1 m à 3 m de large, pour une profondeur de 1 m à 5 m. Ca correspond à une faille plutôt active, avec des relias, mais avec peu de mouvement relatif, si ce n’est l’ouverture. Ca fait très phénomène gravitaire (glissement de terrain), mais ce qui est étonnant, c’est que c’est rectiligne, et non en arc de cercle, et sur la face est qui est moins raide que la face ouest.

A l’extrémité sud, il est possible de descendre en désescalade dans la fracture. Nous nous retrouvons vite sous plafond. Je suis descendu de 4 à 5 m en dénivelé, et je me suis arrêté sur des blocs. Il en sort un courant d’air soufflant fort (radicelles de 10 cm de long et 2 mm de diamètre qui vibre, mousse qui bouge à l’entrée, je n’ai pas mesuré la vitesse du courant d’air). A l’extérieur, la température devait être de l’ordre de 5 ou 6 °C, pas bien plus. Ce courant d’air me paraissait chaud au regard de la température extérieure. Je dirais que ça correspondrait à une entrée haute (ou intermédiaire), et j’ai du mal à penser que ça pourrait être une petite boucle de convection avec le chaos de pente extérieur.

D’un point de vue géol, nous sommes juste au dessus de la strate dans la quelle se développe la Lutinière.

Je pense que ça vaudrait le coup d’y attaquer une désobstruction, histoire de voir s’il y a effectivement quelque chose. Pour l’instant, il faudrait 2 seaux, et 3 à 4 personnes pour vider la faille, ainsi qu’un perfo et quelques pailles pour casser un becquet et faciliter la désobstruction au fond. Pour y monter, il faut compter pas loin d’une heure de marche facile.

Le long du reste de la fracture, en remontant vers le nord, j’ai mis la main dans tous les petits trous et vides croisés, et je n’ai trouvé qu’un autre endroit avec un courant d’air fort, situé à environs 70-80 m du premier endroit à courant d’air.

Aussi, pour information, il y a quelques années, plus au nord, proche du chemin des Banettes, au niveau où il sort de la forêt, j’avais trouvé des trous de courant d’air dans la neige, je n’y suis jamais retourné en été pour voir ce qu’il en est (Coordonnées : 45.2949° / 5.6908°). Avis aux amateurs !

Participants à l'activité

Xavier RXavier R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.