Rééquipement zone d’entrée V4bis – gouffre Jean-Bernard

le 12/06/2021 | Samoens (74 - Haute-Savoie) | France

Nous partons de Lyon vers 19 h 00 et nous arrivons au chalet vers minuit. Sur le chemin d’accès, après le petit pont, nous avons la surprise de constater que la forêt a été partiellement dévastée par une avalanche. De nuit, nous ne voyons pas trop mais à la descente dimanche, nous constatons qu’une avalanche, cet hiver, a tout emporté sur son passage sur une bande de largeur de 15-20 mètres jusqu’à la rivière, y compris des rochers. Cela surprend de voir des nouveaux blocs sur le chemin ! Cela confirme que nous ne sommes pas en sécurité sur le chemin d’accès en période de risque d’avalanches.

Samedi, lever à 8 h 00, départ du refuge à 10 h 30. La neige est présente à partir de 1700-1800 m d’altitude. Les quantités de neige sont importantes, la progression n’est pas possible sans raquettes en altitude. Nous pique-niquons avant d’entrer dans le V4bis à 12 h 30. La neige est bien présente dans la zone d’entrée, puis c’est la glace.

Nous avons la surprise de constater que l’éboulis plus ou moins glacé qui suit la zone enneigée est en train de s’effondrer. En effet, cet éboulis est posé sur un glacier souterrain qui fond à vue d’oeil ! Dessous s’ouvre un méandre de quelques mètres de profondeur. Il va falloir équiper toute cette zone en main courante sinon nous ne pourrons plus passer. La base du premier puits qui suit n’existe plus, le sol reposait sur un  glacier souterrain qui a quasiment disparu. Toute la zone d’entrée est glacée et la progression n’est pas simple.

Nous pousuivons ensuite sans encombres jusqu’au téléphérique que nous rééquipons. La prochaine équipe devra mettre en place une déviation sur le ressaut d’accès au téléphérique car il y a un frottement (qui existait déjà auparavant). L’affluent à la base du puits Alain est en hautes eaux et les embruns sont importants. Nous atteignons le collecteur de l’affluent toujours en hautes eaux, avec 50 cm de hauteur, en limite des bottes alors que c’est un filet d’eau en temps normal. Nous rééquipons le ressaut suivant. Je comprends pourquoi cette corde était partiellement tonchée, une cascade arrive par le haut directement sur la corde. Nous la changeons et la lovons. Nous stoppons notre progression au sommet de ce ressaut, nous ne pouvons pas le descendre sans se prendre la cascade et il y a trop d’eau dans l’affluent.

Sur le retour, nous débutons l’équipement du méandre situé en aval immédiat du ressaut qui suit le puits Alain. Nous avons déjà planté 7 spits, Félix commence à prendre froid, nous faisons demi-tour. Le retour à l’extérieur s’effectue sans encombres. Nous sortons à 20 h 30 sous un beau soleil couchant.

Nous avons laissé le matériel suivant dans le V4bis :

  • A l’entrée : corde de 60 m environ, qui servira à équiper toute la zone d’entrée (30 à 40 m de cordes). Ce serait bien d’avoir un perforateur car il y a beaucoup d’amarrages à planter.
  • Méandre en aval du puits Alain : kit + corde de 40 m environ pour finir d’équiper cette zone. Les reliquats de ces cordes serviront pour rééquiper les 2-3 ressauts avant de rejoindre la cascade Jean Dupont (en espérant que la majorité de la neige fonde d’ici le 14 juillet, sinon il faudra attendre août-septembre).

Dimanche, lever à 8 h. Rangement, nettoyage du matériel et balade sur le chemin de la Combe aux Puaires. La neige empêche toute progression à mi-parcours et nous retournons au refuge.

Le refuge gardé du Folly n’était pas ouvert ce week end malgré le grand beau temps. Nous sommes surpris de voir peu de randonneurs sur le chemin. Est ce toujours l’effet COVID ? Nous discutons avec un VTTiste, ancien spéléo ; il a accompagné l’équipe de Polonais qui était allée au siphon – 1000 en 1992. Je ne sais pas si les « anciens » le connaissent, son nom est Hervé Mercier (ce n’est pas un ancien membre du club) et il ne doit pas avoir plus de 55 ans.

Nous faisons l’inventaire du matériel en début d’après midi puis nous redescendons au parking. Nous sommes de retour sur Lyon en début de soirée dans les embouteillages.

8 h 00

Participants à l'activité

Vous devez être identifié pour voir la liste des participants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.