Samoëns : CP7, CP78 et V12

du 25/06 au 27/06/2021 | Samoëns (74 - Haute-Savoie) | France

Vendredi 25 juin

Fred monte au refuge dans l’après midi, tandis que Constance et moi montons à la fraîche, dans la soirée, sans allumer nos lampes. Au refuge, nous fêtons nos retrouvailles avec le rhum arrangé monté par Fred ! Fred a branché l’eau avec Romain.

Samedi 26 juin

Le temps de se lever, préparer les sacs, se sustenter, papoter, nous ne décollons que vers 10 h 30, direction CP7.

La neige a bien fondu, mais pour entrer dans le CP19 récupérer le matériel (corde d’entrée et ma quincaille), nous devons nous glisser entre la neige et le plafond. L’entrée du CP7 est bien déneigée, et au fond, je m’attendais à trouver un gros tas de neige, mais que nenni, pas un pet de neige, et un courant d’air soufflant plus que sympathique.

Je termine les trous commencés l’année dernière, puis assisté de Fred, je charge le tout (11 trous), nous sortons, je déséquipe, puis nous faisons boom. A priori, ça a du faire du travail !

Pour finir la journée, nous montons vers le CP78, le trou que Constance et moi avions trouvé le weekend dernier, au dessus des 3 Gouilles. En traversant la combe sous le CP8, nous passons près d’un névé sous lequel nous entendons une rivière cascader. Il ne nous en faut pas plus pour sortir la pelle à neige, et agrandir le trou dans le névé pour voir : c’est une belle perte, pénétrable en se mouillant et en rentrant bien le ventre, qui absorbe un ruisseau d’une dizaine de litres par seconde. Il est difficile de dire s’il y a du courant d’air, mais il va falloir revenir lorsque ce sera sec !

Au CP78, j’équipe le puits (P12), et arrive dans une belle salle déclive. Pas de bol, ça queute, et il n’y a pas de courant d’air, pourtant, ça avait de la gueule. Fred me rejoint, et nous remontons en faisant la topographie.

Nous repassons au CP7, cachons notre matos et la corde d’entrée dans une faille à proximité, puis descendons par le CP1 et le CP68 (plus beaucoup de courant d’air). Nous allons enlever quelques cailloux dans le porche au dessus du CP68, vu la semaine dernière avec un bon courant d’air froid, mais ce jour, il n’y a plus de zef… Dommage !

Nous arrivons au refuge juste à l’heure pour une bière et un bon boeuf bourguignon !

Dimanche 27 juin

Nous partons une demi heure plus tôt qu’hier, mais en direction du V0, cette fois. Nous retournons à l’entrée (V12 ?) que nous avions commencé à désobstrué le weekend dernier avec Khalid. Il y a toujours du courant d’air, mais moins fort que la semaine passée. Je perce trois trous de 8 mm pour mettre 3 pailles dans les bombés nous empêchant de passer. Cela nous permet de descendre un ressaut de 2.5 m en desescalade. Il s’en suit 4 m de descente raire jusqu’à la lèvre d’un beau puits de 6 m de profondeur. Seul hic, le départ est étroit. Je commence à percer 7 pré-trous en 10 mm, j’arrive à en terminer un, puis l’accu de la perfo lache. Il nous faudra revenir terminer le travail et descendre le puits.

Nous revenons au refuge, grignotons, et redescendons dans la vallée pour pouvoir aller voter.

TPST CP7 : 1 h 30 ; TPST CP78 : 20 min ; TPST V12 : 1 h 30

Participants à l'activité

Frédéric GFrédéric G.
Constance PConstance P.
Xavier RXavier R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.