Sortie grotte du Pont Martin

le 28/08/2022 | Bettant (01 - Ain) | France

Départ de Lyon à 10 h 00, passage au parking de covoiturage de Beynost pour récupérer Fred A, Bernard et Josiane.

Nous traversons le village de Bettant et nous nous arrêtons chez Laurence et Raphaël Bacconnier. Laurence nous accompagne pour prendre le pique nique avec nous.

Nous nous garons à proximité du pont sur l’Albarine au cul de sac de la route. La marche d’approche s’effectue dans le lit de la rivière asséchée provenant de la résurgence de la grotte. La durée de la marche est une dizaine de minutes. Une main courante en fixe permet d’accéder à l’entrée de la grotte. En rive droite, la main courante rejoint un porche d’où part une petite grotte, il s’agit de la « grotte voisine » qui communiquerait avec la grotte du Pont Martin mais pas humainement.

Nous pique niquons sous le porche. Josiane et Laurence débutent une collecte de petites bêtes dans l’entrée de la grotte voisine. Jens a déjà mangé et effectue un aller-retour au fond de la grotte (jusqu’à un passage étroit).

Nous entrons dans la grotte du Pont Martin à 13 h 00. Une voûte mouillante est présente à quelques mètres de l’entrée mais cela passe large. Un siphon temporaire suit rapidement mais il est à sec. Nous passons un barrage créé pour diriger l’actif dans une faille et éviter des débordements trop fréquents dans le siphon temporaire. L’actif n’est pas très large mais plutôt esthétique. Les fossiles sont nombreux, des coraux sont visibles, c’est plutôt rare d’en trouver. Nous passons quelques passages bas. Nous quittons l’actif pour remonter dans une galerie active en période de hautes eaux. Nous passons quelques gours profonds. Nous arrivons devant une sablière, il s’agit de l’étroiture boueuse notée sur la topographie. Fred D. et Jens la passent, ce n’est pas si étroit que çà mais c’est boueux et mouillé, le port de la néoprène se justifie bien !

Nous nous arrêtons sur deux terminus : une galerie en hauteur où nous faisons demi-tour avant que cela soit trop étroit, la néoprène ne permet pas de se mouvoir facilement, et une nouvelle sablière où une désobstruction a débuté il y a longtemps.

Le retour vers l’extérieur s’effectue sans difficulté. Avant de sortir, nous observons le marquage « Vulcain » dans la glaise sur la rive gauche de l’actif. De quand date cette inscription ? Mis à part Christophe Lafarge qui est passé récemment, nous n’avons pas connaissance d’une sortie de membres du club dans cette grotte depuis de très nombreuses années.

Retour à la voiture.

Laurence et Josiane sont allées repérer la grotte du Gardon à proximité d’Ambérieu dans le cadre de la préparation d’un stage de biospéléologie, nous les retrouvons chez Raphaël et Laurence à Bettant où nous prenons un encas avant de repartir sur Lyon.

TPST : 2 h

Participants à l'activité

Frédéric AFrédéric A.

Galerie photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.